Breaking News

Les Universités Sociales du Togo (UST)  marquent le gouvernement à la culotte par rapport à la  manière dont il mène le processus de décentralisation. En conférence de presse mardi à Lomé, l’organisation a manifesté son indignation face à la rétention d'informations  constatée au niveau des  autorités nationales.

Le décret portant nomination des membres du  Conseil National de Suivi de la Décentralisation (CNSD) divise à nouveau l'opposition togolaise. Alors que l'ANC qui dénonce un déséquilibre  excessif dans la composition de ce Conseil et réclame plus de membres, le CAR parle d'une manœuvre faisant allusion au nombre de places attribuées au parti de Jean Pierre Fabre et celle attribuées à l’UFC.

Du 06 au 08 décembre 2016 s’est déroulé à Lomé, un atelier national sur la décentralisation. Un rapport de synthèse sur plusieurs points a sanctionné les travaux. Parmi ces points,  le renouvellement et la composition  des Délégations Spéciales avant la tenue des élections locales annoncées pour l’année 2018. Depuis quelques jours, le gouvernement est accusé de débaucher les militants de l’opposition dans les communes concernées. Mais le ministre Payadowa Boukpessi rejette les accusations et fustige la mauvaise foi des partis d'opposition.

Après les assises des Universités Sociales du Togo (UST), les organisations de la société civile reviennent sur l’une des recommandations qui l'ont sanctionné : la décentralisation. Une formation à l'endroit de ses membres et sympathisants se tient samedi à Lomé.

Le groupe des six partis de l'opposition a trouvé une issue favorable à son courrier du 09 janvier adressé à certains ambassadeurs accrédités du Togo  sollicitant une séance de travail avec eux. Ils ont été reçus mercredi à Lomé par les Ambassadeurs de la France, de l'Allemagne, des USA et de l'Union Européenne au Togo.

Le gouvernement booste le processus de décentralisation lancé depuis quelques années. Un Conseil National de Suivi de la Décentralisation (CNSD) a été créé jeudi en conseil des ministres présidé par le chef de l'État Faure Gnassingbe.

Le gouvernement togolais a décidé jeudi en Conseil des Ministres de créer de nouvelles préfectures dans le but de rapprocher constamment l’administration des administrés pour une meilleure qualité du service public. Dans un avant-projet de loi adopté à l’occasion, Mô, Agoè-Nyivé, Oti-sud et Naki-est vont devenir des préfectures.

Le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) s’est prononcé jeudi sur la question de la décentralisation et de l’organisation des prochaines élections locales. Au cours d’une conférence de presse, les responsables des 4 partis politiques de ce regroupement ont accusé le pouvoir d’être dans une posture unilatérale dans le processus de décentralisation.

La conférence-débat prévue pour se tenir demain mardi à la Maison de l'Afrique à Paris sur le thème du développement local et de la décentralisation au Togo, n’aura plus lieu. Le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Payadowa Boukpessi qui devrait animer la conférence a annoncé son report.

Le Nouvel engagement togolais (NET, opposition) s’est prononcé jeudi sur la question de la décentralisation et des élections locales. Pour le parti de Gerry Taama, l’heure n’est pas à l’ouverture de discussions comme l’exigent Jean-Pierre Fabre et le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) d’autant plus que le gouvernement avait entreprise par l’entremise du comité technique où figuraient des représentants de partis majoritaires de l’opposition.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook