Breaking News

Le projet d’appui à la consolidation de la bonne gouvernance et lutte contre la corruption dans la région des plateaux a été lancé vendredi à Anié. Ce projet qui sera mise en œuvre par le consortium ‘RADDFO, ODDH/RADDHO-Togo et AJEAH’ est financé par l’Union Européenne à travers le 11è Fonds Européen de Développement.

L'ANCE-Togo a le soutien des journaux nationaux pour mener à bien le Projet pilote d'actions en justice pour lutter contre la corruption (PPAJLCR). Une vingtaine de professionnels de médias viennent de donner leur accord pour accompagner le projet. C'était à l'issue d'une réunion de concertation tenue la semaine dernière au siège de l'ONG à Lomé.

Tous les moyens semblent bons pour parvenir à mettre fin à la corruption au Togo. Si du côté du gouvernement on mise sur la Haute autorité de prévention et la lutte contre la corruption et les infractions assimilées, des confessions religieuses entendent s’appuyer sur les paroles bibliques comme méthode dissuasive.

La Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées est en plein dans le processus de son installation définitive. Après leur prestation de serment le 7 février dernier, les membres de cet organe ont remis jeudi à la Cour Suprême du Togo, leurs déclarations sur l’honneur et sur les patrimoines.

Selon l'indice de Perception de la Corruption Transparency  International, en 2015, le Togo est le 107è pays sur 167 les plus corrompus au monde avec un score très bas de 32 points contre 29 en 2014 et 30 en 2013. Pour l'Alliance Nationale des Consommateurs et de l'Environnement- Togo (ANCE Togo) ce classement jette l'opprobre sur la démocratie togolaise. L'ONG  appelle à cet effet à accélérer les réformes en vue de lutter efficacement contre ce phénomène dans le pays. 

La guerre déclarée à la corruption sur le sol togolais est loin d'arriver à terme. A la suite du programme Millenium Challenge Account (MCA) qui s'est battu comme un beau diable contre  cette pratique, c'est le tour de l'Union Panafricaine des Avocats (PALU) et l'Ordre des Avocats du Togo de penser jouer leur participation dans l'éradication du fléau. Les deux entités se planchent depuis jeudi sur la question. 

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a annoncé mercredi avoir sanctionné un magistrat de haut rang pour le mettre à la disposition du ministère de la justice. Selon un communiqué du CSM, le Comité de discipline du CSM a déchu le magistrat concerné de sa qualité de membres du CSM.

Un responsable de la Police togolais  a indiqué mardi à Lomé que 17 fonctionnaires de police togolais ont été réformés dont 8 pour corruption entre le 1e avril 2014 et le 31 mars 2016. C’était en marge d’une rencontre de haut niveau organisée par le Centre autonome d’études et de renforcement des capacités pour le développement au Togo (CADERDT) sur la lutte contre la corruption au niveau des prisons, de la police et du corps judiciaire.

Facebook

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments