Awa Nana-Daboya et les autres membres de la Commission de Réflexion sur les Réformes Politiques au Togo continuent de rencontrer les partis politiques dans le cadre de leur mission. Après l’ANC, le CAR, l’ADDI notamment, la Commission a rencontré l’ancien Premier Ministre, Agbéyomé Kodjo.

Le Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN) et l’Alliance nationale pour le Changement (ANC) se servent d’une affaire de calendriers pour se régler les comptes. Awa Nana et Jean-Pierre Fabre, des chefs de deux institutions de la République togolaise, n’arrivent toujours pas à être sur la même longueur d’onde.

L’Organisation pour bâtir dans l’union un Togo solidaire (OBUTS) s’est une nouvelle fois prononcée dimanche sur la question des réformes constitutionnelles et institutionnelles dimanche. Reçu sur le plateau de la télévision nationale, le président de ce parti, Agbeyome Kodjo relevé la nécessité d’aller vite à ces réformes. 

Il y a de l'espoir que Awa Nana Daboya ne démissionne pas de la tête du HCRRUN et que le processus de réconciliation nationale suive son cours normal. Le gouvernement a commencé par accéder aux exigences de l’ancienne magistrate. 

A peine nommés par le Chef de l'Etat, les autres  membres de la commission du HCRRUN font déjà objet de critiques. Au Comité d'Action pour le Renouveau (CAR), ces nouveaux membres n'aspirent aucune confiance. Le député Jean Kissi, Secrétaire général du parti ne voit que des béni-oui-oui du parti au pouvoir.

Cinq (5) ans après la remise du rapport de la Commission vérité justice et réconciliation (CVJR), deux (2) ans après la nomination de la présidente de la Commission de réflexions sur les réformes politiques et plus de cinq (5) mois après l’atelier du HCRRUN sur les réformes, le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé nomme - enfin - les membres devant travailler avec Awa Nana-Daboya pour proposer les réformes politiques qu’il faut pour le Togo.

Le Haut-Commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN)  a échangé mercredi avec les professionnels des médias sur l’état des lieux de sa mission. La rencontre s’inscrit dans le processus d’appropriation et d’adhésion des populations à la mise en œuvre des recommandations de la CVJR. Et à l’occasion, Awa Nana-Daboya, la Présidente a laissé planer le spectre de la démission.

Fin de mission de la délégation de l'Association des Médiateurs des Pays membres de l'UEMOA (AMP-UEMOA) au Togo. Présente depuis le 18 septembre dernier à Lomé pour soutenir  leur pair Médiateur de la République togolaise, les médiateurs de l’UEMOA ont présenté vendredi à la presse les conclusions des travaux de leur mission. 

Les Chefs de médiation des pays de l’UEMOA ont rencontré lundi le Chef du gouvernement togolais, Selom Klassou. Cette audience rentre dans le cadre de la réunion de concertation et de préparation de la conférence sur les dysfonctionnements et crises des systèmes éducatifs dans I’espace UEMOA.

Les grandes assises nationales d'échange et de partage et du Haut-Commissariat pour la Réconciliation et le Renforcement de l'Unité Nationale (HCCRUN) sur les réformes politiques et institutionnelles viennent de rentrer dans l'histoire. Du 11 au 15 juillet, acteurs politiques, cadres de la République, juristes, magistrats, organisations de la société civile et experts nationaux et internationaux  entre autre ont eu à explorer des pistes devant conduire à l'opération des réformes.

  1. Popular
  2. Trending
  3. Comments

Facebook